Perdu dans le cyberespace: combien de temps les enfants passent-ils en ligne?

Alors que les ventes d’ordinateurs portables et de smartphones augmentaient, nous avons demandé à six ans de 12 combien de temps ils passaient devant un écran.

Mimi Scholes est la fille d'Adam, directeur de la création à l'agence de publicité JWT.

La mère de Mimi, Rachael, est décédée du cancer en janvier 2012. Mimi a une soeur plus jeune, l'Alberta, et vit à London.

Mimi aime faire du shopping. Elle passe du temps après avoir fait ses courses et pris des photos et des clips vidéo, qu'elle télécharge sur sa page Facebook, son compte Instagram et Keek, un autre service de réseautage social qui s'apparente à Instagram pour les vidéos. Mais vous ne pouvez faire que des vidéos 36 en secondes, alors quand je vais faire des achats et «Keek» ce que j'ai acheté ce jour-là, je dois le faire en plusieurs parties: première partie, deuxième partie… »

Comme cinq des six enfants interrogés pour cet article, Mimi est sur Facebook même si l'âge minimum pour rejoindre le site est 13. Son père fait écho aux sentiments de nombreux autres parents d’adolescents. 'Beaucoup d'amis de Mimi avaient déjà un compte Facebook quand Mimi lui a demandé si elle pouvait s'inscrire. Elle est très sociable et il aurait été injuste de dire non.

Mimi dit qu'elle passe "beaucoup" de temps sur l'ancien MacBook d'Apple de son père. «Elle utilisait tellement le mien que je devais en emprunter un au travail», dit Adam. «Je pourrais rester là et passer deux heures dessus, ajoute Mimi. «Mon père n'aime pas quand je passe mes âges. Il dira: «Oh, Mimi, viens et fais autre chose.» Il n'est pas trop strict. Je ne suis pas si mal que ça. Elle dit qu'elle passe beaucoup de temps à regarder la télévision. «Quand je reviens de l'école, j'ai allumé la télévision pendant peut-être une heure.

Mimi a un BlackBerry. "Chacun de mes amis a un BlackBerry." Elle voudrait un iPhone, mais pour l'instant, je vole celui de mon père. J'ai téléchargé de nombreuses applications Justin Bieber, comme celle qui permet de l'habiller et de choisir de petites tenues. »Les termes les plus recherchés sur Google sont« Justin Bieber »et« Facebook ». «Même si je ne veux pas aller sur Facebook, je tape Facebook et je me dis:“ Oups, j'ai tapé Facebook. ”Mais [Facebook] commence à être un peu ennuyeux. Je préfère Keek.

Mimi n'est pas intéressée par les jeux. "Nous avions une Wii et nous ne l'avons jamais utilisée", dit-elle. Les garçons jouent tous Call of Duty. Chaque fois que je vais chez une amie, son frère, 13, y joue. Je ne l'ai jamais vu en sortir. La télévision et les ordinateurs ne créent pas de dépendance, mais des choses comme [Call of Duty] peuvent pourrir votre cerveau.

Lara Bulloch est la fille de Katharina, une éditrice, et de Jamie, traductrice littéraire.

Elle a deux soeurs plus jeunes, Evie et Connie. Elle vit à Londres.

«J'utilise beaucoup l'ordinateur, mais seulement pour faire mes devoirs. Je ne pense pas du tout que je passe trop de temps devant les écrans », dit Lara. Elle pense que son temps passé devant un écran est «moyen» pour les enfants de son âge - entre une heure et une heure et demie par jour - et probablement moins que ses amis.

Lara n'est pas sur Facebook, ce qui est inhabituel pour une personne de son âge (une étude de l'Université de New York sur 2011 a estimé que 55 pour cent des 12 étaient enregistrés sur Facebook, alors qu'une enquête réalisée auprès d'enfants en Grande-Bretagne le chiffrait à 34 pour cent. Facebook envisage depuis quelque temps d'abaisser la limite d'âge). Lara dit: 'Beaucoup de mes amis ont menti sur leur âge et ont obtenu Facebook, mais je ne veux pas faire ça. Je n'aime pas l'idée de prétendre que je suis 21 avec deux enfants - je me sentirais un peu mal.

Il n'y a pas de règles définies concernant le temps passé devant un écran dans la maison de Lara, mais on lui dira d'éteindre un appareil si ses parents estiment qu'elle l'utilise depuis trop longtemps. «Cela arrivait plus souvent, surtout avec la télévision», dit Lara. «Je regardais chaque samedi matin. Papa venait l'habitude de l'éteindre et de le débrancher. Actuellement, elle regarde la télévision pendant une heure ou deux par semaine, le plus souvent un vendredi après les heures de classe. «C'est assez relaxant de regarder la télévision vendredi», dit-elle. "Mais le problème avec la télévision, c'est que vous pensez ne regarder qu'un programme mais que vous finissez par regarder celui qui suit et celui qui suit."

La famille a un ordinateur commun que les filles peuvent utiliser pour faire des recherches, et un iPad, que Lara admet s’être disputé «juste un peu» avec ses sœurs. 'Sur l'iPad j'aime des choses comme Temple Run et Doodle Jump, dit Lara.

Katharina a admis qu'elle avait une attitude de «mordant dehors» à l'égard du divertissement des enfants, ce dont son mari se moque. "Jamie est beaucoup plus susceptible de les inscrire à un jeu ou à une application sur iPad", dit-elle. «Il a ses propres jeux», ajoute Lara. Il y en a un qui s'appelle Molehill Empire. C'est un peu gênant. Vous obtenez un jardin et plantez toutes ces plantes, puis essayez de les faire pousser. Ce n'est pas un jeu cool.

Joel Nuki est le fils d'Helen, analyste en études de marché, et de Paul, éditeur.

Il a deux frères aînés, Otto et Oscar, et une soeur plus jeune, Litzi. Il habite à Londres.

Joel admettra que, parfois, il est tellement captivé par le fait de jouer à PlayStation 15, son frère de 3, âgé de 12 ans, qu'il n'entend peut-être pas sa mère appeler de bas en bas. «Parfois, je l'ignore», dit-il. «Parfois», il ne l'entend même pas. «Je passe probablement trop de temps devant le PS3. Alors, que considère-t-il trop de temps? «Plus que quelques heures par jour.

Helen, sa mère, explique: "Ils jouent à ces choses abominables comme Call of Duty et à des jeux de skateboard". Call of Duty est classé 18, mais comme beaucoup de parents de garçons plus âgés (Oscar est 18), il serait difficile pour Helen d’arrêter le jeu de ses fils plus jeunes. «Ce n'est pas moi qui l'ai acheté. Je ne me souviens pas comment nous l'avons eu », dit Joel. «Mais le jeu auquel nous jouons le plus est probablement la FIFA. En fait, je ne suis plus sur Call of Duty.

Helen essaie de surveiller l'accès de Joel à PS3 et aux autres écrans de la maison, mais une fois qu'il a fait ses devoirs, il «a tendance à passer d'une chose électronique à une autre». Elle dit qu'elle serait plus inquiète si les jeux sur ordinateur étaient le seul loisir de son fils, "mais Joel passe beaucoup de temps avec ses amis à socialiser, à jouer au football pour un club local et à l'entraînement de kickbox une fois par semaine."

Il n’existe aucune règle concernant le moment où il peut utiliser son BlackBerry (il dispose également de son propre iPod Touch, de la Nintendo DS et d’un ordinateur portable), ce qui lui permet d’être connecté à Internet et à ses amis 24 plusieurs heures par jour. Il l'utilise principalement pour envoyer des messages à ses amis et utilise son ordinateur portable ou l'ordinateur de la famille pour se connecter à Internet. Il passe environ une demi-heure par jour sur Facebook et se rend «beaucoup» sur YouTube pour visionner des clips amusants. Il est fan de la chaîne YouTube 'Smosh', qui diffuse tous les vendredis des sketches comiques de deux Américains de 25. «Ils mettent en scène différents scénarios très, très amusants», dit-il.

En fait, il y a très peu de règles officielles sur le temps passé devant un écran dans leur ménage. «La plupart des parents tentent d’imposer des règles strictes concernant les écrans lorsque leurs enfants sont plus jeunes, mais à l’âge de sept ans, cela devient très difficile», explique Helen. Néanmoins, Joël n’est pas autorisé à jouer du PS3 ou à aller sur l’ordinateur, qui se trouve dans le salon, avant d’aller à l’école ou avant de dîner quand il rentre à la maison. Ce n'est que s'il est surpris en train de jouer très tard sur une PlayStation d'Otto une nuit d'école qu'il est puni. «Les contrôleurs seront emmenés pour une journée, dit Joel. Croit-il que c'est un prix juste à payer? 'Oui.' Il n'est pas sûr, mais il ne pense pas que les règles de sa maison diffèrent beaucoup de celles de ses pairs.

Isaac Hannigan est le fils de Mary, enseignante, et de Glenn, pompier.

Il a un frère aîné, Ted. Il habite à Crosby.

Isaac est un joueur passionné. Dans sa maison, il y a une Xbox dans le salon et une PlayStation 3 dans sa chambre. Mais il y a des règles strictes: il peut les jouer une heure le jour de la semaine et trois heures le samedi ou le dimanche. Il joue dans Call of Duty, Halo et FIFA, souvent avec son frère Ted, 15 et parfois avec son père.

Mary dit "Il y a des jeux avec certificat 18 et 15 que nous n'achèterions pas." Elle ajoute que c’est Glenn, qui «à son époque était un peu joueur», qui prend généralement la décision. "Je ne veux pas paraître trop puritain", dit Glenn, "mais je pense que vous pouvez avoir une idée du jeu, en particulier s'il s'agit d'une série et que vous pouvez désactiver certains contenus." Parfois, il joue aux jeux avec ses deux fils. "Ils ne me laissent pas toujours jouer parce que je suis trop bon, sauf en ce qui concerne la FIFA", poursuit-il.

Isaac est interdit de jeu une journée s'il reçoit une mauvaise note d'un enseignant ou pour des choses comme être grossier avec ses parents. Parfois, il est banni plus longtemps. «Ça ne s'est pas passé souvent mais c'est arrivé, dit Isaac. "Je pense qu'une fois, j'ai été banni pendant une semaine et je suis parti alors que je ne devais pas l'être alors une autre semaine." La première semaine d'interdiction était pour avoir été impoli avec son père.

Isaac dit que lorsque son frère est sur la Xbox, "j'essaie de lui parler et parce qu'il est tellement absorbé par le jeu, il ne m'entend pas du tout". Mais il admet qu'il est le même quand il joue. «Si je me concentre, je n'entendrai probablement pas quelqu'un», dit-il.

Mary ne s'inquiète pas du temps que ses garçons passent à jouer. "J'ai l'impression que, parce qu'ils le font ensemble, et qu'ils ont un équilibre avec les autres loisirs, ce n'est pas un problème", dit-elle. Isaac joue au football pour son équipe scolaire et une équipe locale de la ligue du samedi. Le calendrier d'Isaac ne laisse plus beaucoup de place pour aucune autre activité à l'écran. «Ils n'ont pas beaucoup de temps pour regarder la télévision dans la semaine», dit Mary. «Les vendredis et samedis soirs, nous regardons des films en famille."

Isaac a son propre ordinateur portable qu'il utilise pour ses devoirs. Il a un compte Facebook mais ne l'utilise pas beaucoup. Il peut accéder à Internet avec son iPod Touch ou son téléphone, un Samsung Galaxy, mais il ne surfe généralement sur le Web que pour prouver à Ted qu’il a tort - ou peut-être même raison - s’il se dispute quelque chose.

Il suit sur Twitter, principalement des membres de sa famille, des joueurs de football et un flux appelé Mind Blowing Facts, qui "fournit des mises à jour sur des faits vraiment étranges, comme Chuck Norris est né la veille de la capitulation des nazis", explique Isaac. Lui et Ted ont maintenant lancé leur propre chaîne YouTube. «Nous en avons créé un où nous enregistrions quelque chose, puis le ralentissions pour que cela paraisse drôle, dit Ted. «Frapper un œuf avec une batte de cricket et faire éclater des ballons», ajoute Glenn.

Leanne Prescott est la fille de Petula, une assistante sociale, et de Peter, un homme de terrain.

Elle a un frère aîné, Arnie. Elle habite à Southport.

Bien qu’elle soit la première et l’une des trois seules personnes de son année à l’école à posséder un iPhone, Leanne ne l’utilise pas beaucoup. Dans le passé, elle était irritée par le temps que ses amis passaient sur leur téléphone portable. «Quand je suis en train de dormir, tout le monde est au téléphone tout le temps et je suis assis là. Je n'aime pas être au téléphone tout le temps. Elle a même interdit l'utilisation des téléphones portables lors de sa propre soirée pyjama. "Mes amis étaient tous des textos et je ne voyais pas pourquoi ils étaient même ici", dit-elle.

Elle dit qu'elle ne passe pas plus d'une demi-heure par jour sur son iPhone. Ses applications préférées sont les applications de puzzle 4 Pics 1 Word et Draw Line. En plus de l'iPhone, Leanne a son propre iPad, un ordinateur portable et un téléviseur dans sa chambre, qu'elle surveille beaucoup, une heure ou deux en moyenne par jour. Il n'y a pas de règles concernant le moment où elle est autorisée à le regarder. Ses parents savent ce qu'elle regarde parce que la télévision de Leanne est reliée à la Sky Box du salon. «J'aime regarder Top Gear au lit. Parfois, ils [ses parents] me trouvent un film ».

Petula dit qu'ils ne définissent aucune règle et ne surveillent pas le temps que Leanne passe devant les écrans. «Elle est sensible, ajoute Peter. Cependant, sa mère garde un œil sur le contenu auquel elle a accès en ligne et a mis en place un contrôle parental. «Je vais plus [au compte Facebook de Leanne] qu'elle ne le fait, dit Petula.

«Je lui dis de ne pas envoyer de messages à mes amis», ajoute Leanne. 'Une fois, elle a envoyé un message à mon ami sur Facebook. Elle a dit: «Bonjour.» Mon amie a dit: «Était-ce toi ou ta mère?» Elle peut le regarder, mais elle ne peut pas envoyer de messages aux gens. '

Zoe Bielenberg est la fille de Dickie, directeur général d'une société de logiciels, et de Britta, journaliste à la radio.

Elle a une sœur aînée, Anna, et un frère cadet, Christopher. Elle vit à Londres.

Zoé est une lectrice assidue et a reçu à l’année dernière un Kindleloaded avec des livres 12. «C'est une bonne lecture sur mon Kindle», dit-elle. «Mais j'aime toujours les bons livres aussi. En plus du temps passé sur son Kindle - qui varie énormément d’une semaine à l’autre -, Zoe explique qu’elle passe environ une demi-heure devant des écrans chaque jour. Cela pourrait être passé à regarder la télévision avec sa famille (elle regarde rarement seul) - des choses comme le programme africain de David Attenborough, dit-elle - ou sur son iPhone ou son ordinateur portable.

Sur son ordinateur portable, Zoe fait ses devoirs puis vérifie son compte Facebook. «Je fais surtout passer un message à mes amis sur Facebook», dit-elle. 'Ou je poste ces citations cool et amusantes appelées Teenage Posts. Beaucoup de mes amis ont mis ceux-ci sur Facebook. Ce sont des citations sympas, des choses comme: «Je déteste quand mes parents me demandent qui je suis en train d'envoyer des SMS», ou quelque chose du genre », explique-t-elle.

Zoé pense qu'en général, les garçons de son âge utilisent davantage les écrans que les filles. "Tous les garçons à l'école sont sur leur iPod tout le temps de la pause, concentrés sur leurs jeux", dit-elle. «Mais les filles sont dehors en train de parler.

Quant aux iPad, convoités par la plupart des enfants de son âge, elle déclare: «Je n'en veux pas. Mes parents en ont un et je ne demande pas trop de l'utiliser. L'autre jour, nous avons vu un garçon se faire couper les cheveux et il ne voulait pas rester immobile. Il avait quatre ou cinq ans et devait jouer sur un iPad pour le tenir occupé. Il y sera attaché quand il sera grand et ne sera pas très sociable. '

Messages récents

Défilement vers le haut